LA VÉRITABLE PENTECÔTE

Aujourd’hui, David Wilkerson (French) LA VÉRITABLE PENTECÔTE Dans Actes 11, nous lisons à propos d’un changement historique dans l’église qui est venu au travers de croyants anonymes équipés par l’Esprit. Ils ont été les premiers à porter la bonne nouvelle de Jésus aux païens, en allant au-delà des barrières du judaïsme. « Il y en eut cependant parmi eux… qui, venus à Antioche, parlèrent aussi aux Grecs et leur annoncèrent la bonne nouvelle du Seigneur Jésus » (Actes 11 : 20). J’aime l’expression utilisée ici « parmi eux ». Ces croyants fidèles, anonymes n’avaient aucune idée de la part cruciale qu’ils prenaient dans l’Histoire. La Pentecôte n’est pas seulement un événement qui a eu lieu il y a 2 000 ans mais c’est un phénomène vivant qui se produit encore aujourd’hui dans le monde entier. Quelque part, en ce moment des petits groupes de gens crient à Dieu et Son Esprit tombe sur eux, leur donnant ainsi les moyens d’être Ses témoins pour un monde perdu. La Pentecôte arrive en cet instant même à Vârânasî, une ville du nord de l’Inde où je me suis rendu il y a peu. Moins d’un pour cent de la population fréquentait une église quand une jeune femme est arrivée là-bas il y a quelques années. Elle a commencé à conduire les gens à Jésus un par un et ceux qui se convertissaient ont commencé à en amener d’autres au Seigneur. Cette jeune femme n’a pas gardé la Pentecôte pour elle, et maintenant il y a des milliers de croyants dynamiques dans la région, avec un témoignage puissant pour Christ. Il y en a plein d’autres comme elle dans le monde, des Chrétiens qui implorent l’Esprit d’amener l’amour du Père plus loin. En plusieurs occasions, mon père, David Wilkerson, m’a dit ce qui l’avait le plus peiné quand il était pasteur d’une petite église de Pennsylvanie dans les années 50. C’était une église pentecôtiste donc les réunions suivaient une certaine ligne. La sœur Untel jouait de l’orgue et l’assemblée chantait des chants traditionnels. Quelqu’un s’est levé et a donné un message en langues, suivi par un autre qui en a donné l’interprétation. Papa a alors prêché. Ensuite, il a proposé de prier et des gens sont venus devant l’autel en implorant le Saint Esprit de descendre. Puis, chacun est rentré chez lui. Cette église n’avait aucune sensibilité, aucun ministère de miséricorde. Très peu de personnes ont été amenées à Christ pendant les années où mon père a été pasteur là-bas. C’était des Chrétiens qui cherchaient la Pentecôte pour eux-mêmes mais qui ne connaîtront jamais la Pentecôte que Dieu avait en tête pour eux. La prière du cœur brisé de mon père résume tout : « Seigneur, si c’est ça la Pentecôte, je n’en veux pas. Si c’est juste pour avoir un club « bénis-moi » semaine après semaine, je n’en ai que faire. » C’était pour ce désir d’une véritable Pentecôte que Papa a arrêté de regarder la télévision et, à la place, a passé du temps dans la prière. Le reste, c’est l’Histoire. Dans les décennies qui ont suivi, son livre La croix et le poignard se vendait à plusieurs millions d’exemplaires, avec plus de 1 000 centres de Teen Challenge qui existaient dans le monde, travaillant à secourir les gens perdus et brisés. Toutes ces œuvres proclament la puissance agissante de Dieu aujourd’hui au travers du Saint Esprit. http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com/2013/10/la-veritable-pentecote.html Sent with Reeder Envoyé de mon iPhone

%d blogueurs aiment cette page :